En septembre 2002, des citoyen-nes consternés par la gravité des injustices, tant au niveau mondial que québecois, ont organisé un Forum social régional (régions de Québec et Chaudière-Appalaches).  Les participant-es à ce forum ont produit une Déclaration (sur la page d'accueil).  

   Le 7 décembre de la même année (2002), une nouvelle assemblée a décidé de constituer un réseau d'individus et de groupes progressistes de Québec et Chaudière-Appalaches.

   Lors de l'Assemblée générale du 3 mai 2003, il a été convenu que ce réseau porterait le nom de Réseau du Forum social de Québec et Chaudière-Appalaches (RéseauFS ou RFS).

   Le RéseauFS offre des outils gratuits de diffusion des annonces et activités progressistes et de solidarité locale et internationale (soit le BulletinRFS et le Calendrier en ligne...).  De plus, ses comités et groupes membres organisent des activités de sensibilisation et de 'réseautage' pour l'application des droits humains et la création d'alternatives à la mondialisation néolibérale.


Table des matières :

OBJECTIFS du Forum social 2002
    Les objectifs généraux que nous voulions atteindre par la tenue d'un Forum social de Québec et Chaudière-Appalaches ...

PRÉSENTATION du Forum social 2002
    Cette présentation exprime bien ce qu'est aussi le Réseau du Forum social actuel...

• Voir aussi :

Fonctionnement du RéseauFS-QCA: Statuts & règlements

Archives du premier Forum social régional


OBJECTIFS

Les objectifs généraux que nous voulions atteindre par la tenue du Forum social étaient:



PRÉSENTATION du Forum 2002

   L'idée d'un Forum social régional réunissant les individus et organisations sociales et politiques progressistes (syndicats, groupes de femmes, organisations populaires et communautaires, associations étudiantes, organisations politiques, organismes de solidarité internationale, etc.) de la région de Québec circule depuis quelque temps. Le besoin de liens entre les diverses luttes menées par ces groupes les amène, régulièrement,à lancer des invitations à collaborer ensemble, à mettre des ressources en commun ou à organiser des événements et des actions collectivement, dans le but de rendre plus efficaces les combats qu'ils mènent continuellement.

   Le contexte de la mondialisation néolibérale de l'économie avec ses conséquences sociales de plus en plus insupportables rend encore plus évidente la nécessité de développer et resserrer les liens, les alliances, les convergences, autant dans notre région qu’à l’échelle mondiale, pour mettre un frein au néolibéralisme qui a asservi les peuples à un rythme effréné au cours des dernières années. Les politiques néolibérales ont affaibli considérablement les services publics en général. L’éducation, la santé, la sécurité du revenu et l'environnement ont été sauvagement placés dans la mire du capitalisme triomphant marginalisant une partie de plus en plus importante de la population, les femmes en particulier qui sont les premières touchées par les pertes d'emploi et les coupures dans les services publics.

   Partout dans le monde, une résistance populaire grandissante s'organise. En octobre 2000, la Marche mondiale des femmes a dénoncé de par le monde la pauvreté et la violence faites aux femmes et présenté des revendications sur les divers aspects des droits des femmes. En avril 2001, à la Marche des Peuples, à Québec, 60 000 personnes sont descendues dans la rue pour exprimer leur refus de la soumission de la société aux intérêts du marché et des financiers. Au début de février 2002, à Porto Alegre, au Brésil, un deuxième Forum social mondial a rassemblé plus de 50 000 personnes de tous les coins de la planète pour proclamer qu'Un autre monde est possible!

   Bien que les torts de la mondialisation néolibérale se font sentir aux quatre coins du monde, et que des similarités se dessinent entre les pays et leurs différentes parties, les régions du Québec vivent des particularités propres à chacune d’entre elles. C’est pourquoi nous jugeons essentiel de nous réunir sur une base régionale pour discuter des difficultés vécues et des solutions à envisager. Dans la région de Québec Chaudière-Appalaches, des réalités régionales bien concrètes nous frappent de manière particulière. Que l’on pense à la création de nouvelles villes et à leur développement; aux problèmes de transport en commun; au développement de l’agriculture; l’aménagement de la Baie de Beauport; les programmes de formation menacés dans la région; le renouvellement de la fonction publique; l’appauvrissement et les besoins particuliers des femmes de la région; tous autant de sujets d’actionà discuter qui sont de facture bien régionale.

   Toujours dans la région de Québec Chaudière-Appalaches, des regroupements, des réseaux et des coalitions ont vu le jour à diverses époques. Des difficultés ont été rencontrées au fil des luttes entreprises et des stratégies diverses ont été adoptées par les groupes en fonction des problématiques auxquelles chacun a été confronté. Certains efforts, comme ceux de Solidarité régionale Québec et son pendant national Solidarité populaire Québec, ont été interrompus pour des raisons qu'il convient sans doute de mieux comprendre.

   Au-delà des différences, et parfois des divergences, un fait demeure : la nécessité de partager les analyses, les problèmes, les perspectives est ressentie dans tous les milieux.  Le combat pour la justice sociale appelle la plus grande cohésion et mobilisation possible de l'ensemble du mouvement social progressiste.  C'est pour répondre à ce besoin que l'invitation est lancée de tenir un Forum social régional en septembre prochain.  Cette invitation est faite par le Comité promoteur du Forum social régional, composé de:

Alternatives,
Association générale étudiante du Cégep F.-X. Garneau,
Association québécoise pour un contrat mondial de l'eau (AQCME),
Association pour une Taxation des Transactions financières pour l'Aide aux Citoyens (ATTAC-Capitale nationale),
CAPMO,
Carrefour Tiers-Monde,
CASA-latino-américaine,
Coalition régionale des femmes contre la pauvreté et la violence,
Collectif régional pour une loi sur l'élimination de la pauvreté,

Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches de la CSN,
Conseil régional Québec Chaudière-Appalaches de la FTQ,

Développement et Paix,
Ligue des droits et libertés-section de Québec,
Opération Québec Printemps 2001 (OQP2001),
Syndicat de la fonction publique (SFPQ) région Québec Chaudière-Appalaches,
Syndicat des employé-e-s de l’AGEECL-Comité politique Limoilou,
Union paysanne régions 03 et 12.

 


Annonces solidaires
Alternatives concrètes
Positions en reseau
Médias alternatifs
BulletinRFS
Bottin des groupes - Membres - Liens
Nous avons besoin de vos dons: en ligne en quelques minutesMédia reseauforum.org - Agenda des événements engagés

Accueil | Contacts | Membership | Procès-verbaux

Forum social régional 2002-2004

Coalition Opération Québec Printemps 2001 (OQP2001)

Site spécial : Archives 2001 !


Droit de reproduction: le contenu de cette page, incluant les images, peut-être reproduit gratuitement sans notre consentement, mais il faut mentionner la source, soit minimalement: « RéseauFS-QCA - www.reseauforum.org ».

- Michaël Lessard, Responsable des communications du RéseauFS.